Les musiciens

Billy balayait la
Peau d’une caisse claire
Dans une espèce de saloon
Pour accompagner la fille du vestiaire
Quand elle chantait “In the mood”.

Al tapotait la basse dans les bals
Sur pepito mi corazon,
Bamba la bailar la bamba
Jusqu’à c’qu’il n’y ait plus personne

Et freddy frappait congas,
Bongos, maracas,
Timbales et tumbas.
Freddy frappait congas,
Bongos, maracas,
Timbales et tumbas.

Teddy riviera, fondateur des flashes,
Etait à la tète d’un fameux groupe,
Pianotait sur l’orgue électrique apache.
Here he got a loop di loop.

Dans le hall d’un hôtel, sur son piano bar,
Bobby jouait comme un fou.
C’était un rocker pur. C’était un loubard,
Bamelama bamelou,
Bamelama bamelou, bamelama bamelou.

Freddy frappait congas,
Bongos, maracas,
Timbales et tumbas.
Freddy frappait congas,
Bongos, maracas,
Timbales et tumbas.     (La chanson des musiciens – Michel Jonasz)